75. La liberté 9

Extase de Sainte Thérèse d'Avila. Détail.
Extase de Sainte Thérèse d’Avila. Détail.

À la suite des articles 64, 68, 69, 70, 71, 72, 73, 74.
Sainte Thérèse d’Avila (T) et le marquis de Sade (S) débattent de la liberté, sur le plateau d’Apostrophe, en présence de Bernard Pivot (BP).

BP – Je suppose que c’est dans la septième demeure que l’on… Heu… comme vous le disiez à l’instant, Mme D’Avila, jouit de Dieu ?

T – Oui, c’est bien cela, c’est dans la quatrième demeure que nous connaissons, « une faveur surnaturelle », mais c’est dans la septième, que j’appelle aussi, « la chambre nuptiale du roi », que ce fait, à proprement parler, l’union avec notre seigneur. À cet instant, « ce n’est plus nous qui vivons, mais c’est le Christ qui vit en nous ».

S – Tout est dit, il ne reste plus qu’à savoir par quel orifice, il t’a pénétré…

BP – S’il vous plait, Mr de marquis, un peu de respect quand même !

T – Ne vous inquiétez pas Mr Pivot, j’ai été très jeune, familiarisée avec ce sujet, j’étais à peine adolescente quand j’ai risqué de déshonorer ma famille avec un cousin éloigné, j’aurai pu tomber enceinte, et ça n’aurait pas été par « enchantement » ou par l’opération du saint esprit, cette fois… Il n’aurait plus manqué que ça, déjà que nous étions inquiétés par l’inquisition parce que mon grand-père était un juif converti…

S – « Que diable leur fissent-ils que cet homme fût juif ou turc et qu’ils ne le laissassent en paix ? »

T – Cette remarque est tout à ton honneur, Donatien, c’est celle d’un homme qui défends la liberté de culte, mais permets moi de répondre à ta question, qui a d’avantage trait à la liberté de cul…qu’à la liberté de culte. (Donatien sourit alors que Bernard Pivot reste impassible, imaginant par avance la sanction que va lui infliger le CSA pour ce nouveau dérapage verbal) À savoir, par quel orifice Jésus m’a pénétré ? (Bernard Pivot est atterré, il se prend la tête entre les mains) Et bien, au risque de te décevoir, Donatien, par aucun des orifices auxquels tu as eu recours pour pénétrer qui que ce soi, homme, femme ou animal. Pour ainsi dire, Jésus Christ, notre seigneur, a créé lui-même l’orifice par lequel il s’est introduit en moi.

S – Mais, tu ne me déçois pas Thérèse, bien au contraire, je trépigne d’impatience, la suite !

T – Et bien voilà comment ça c’est passé dès la première fois que je suis rentré dans la chambre nuptiale du roi, « J’ai vu dans sa main une longue lance d’or, à la pointe de laquelle on aurait cru qu’il y avait un petit feu. Il m’a semblé qu’on la faisait entrer de temps en temps dans mon cœur et qu’elle me perçait jusqu’au fond des entrailles; quand il l’a retirée, il m’a semblé qu’elle les retirait aussi et me laissait toute en feu avec un grand amour de Dieu. La douleur était si grande qu’elle me faisait gémir; et pourtant la douceur de cette douleur excessive était telle, qu’il m’était impossible de vouloir en être débarrassée. L’âme n’est satisfaite en un tel moment que par Dieu et lui seul. La douleur n’est pas physique, mais spirituelle, même si le corps y a sa part. C’est une si douce caresse d’amour qui se fait alors entre l’âme et Dieu, que je prie Dieu dans Sa bonté de la faire éprouver à celui qui peut croire que je mens. »

S – De tous les vices que j’ai inventés aucun n’est à la hauteur de celui-là ! C’est d’un érotisme torride ton affaire avec Jésus ! Nom de Dieu, tu as pris ton pied comme c’est pas permis ! J’en ai, en effet, du mal à te croire.

T – Il ne tient qu’à toi de prendre la voie de ton château intérieur et de connaître la même volupté.

S – Et bien, à ton tour de me croire, si il m’arrive de m’unir à Dieu de la sorte, je ne manquerai pas de l’insulter parce qu’« un de mes plus grands plaisirs est de jurer Dieu quand je bande; il me semble que mon esprit, alors mille fois plus exalté, abhorre et méprise bien mieux cette dégoûtante chimère.»

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s