83. Sihr Halal

”Lorsque l’appel de l’amour eut frappé mes oreilles, mon intelligence sembla m’abandonner pour se précipiter au devant de ses volontés. Je livrais mon âme comme le gage de ma soumission à cet ordre suprême, et je traçais le plan d’une nouvelle composition magique*. Je veux, si le ciel m’accorde son assistance, que mon palmier donne les fruits de la vérité. Par la puissance du feu qui consume mon cœur, je produirais une oeuvre merveilleuse, dont le pouvoir sera tel, que la raison confondue brulera le bagage de la science. Je remplirais de vapeur la voute azurée, je tirerai des larmes des yeux même des astres ; mes paroles parviendrons à un tel degré de mérite que le ciel me prodiguera ses bravos.“

Djami (1414 – 1493), en préambule au poème « Joseph et Zouleïkha ».
* En arabe, on traduit « poésie » par « Sihr halal », ce qui signifie littéralement « magie permise ».

À l’article 80. Soleil de vérité, on trouve un extrait de « Joseph et Zouleïkha ».

https://misquette.wordpress.com/2014/11/05/80-soleil-de-verite/

Moi, qui suis le ciel, je crie Bravo ! Bravo ! Bravo ! Bravo ! Bravo !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s