162. Dans la lumière

Georges de la Tour, Madeleine au miroir
Georges de la Tour, Madeleine au miroir

Il me faut la consolation des ombres de la nuit,
Cette solitude propice au réveil du cœur,
Pour que naissent les mots sans lesquels ma vie
Ne serait qu’un grand vide où régnerait la peur.

Gilles LEGARDINIER

Publicités

Une réflexion sur “162. Dans la lumière

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s