176. D’un seul trait

 

Douce, mélodie douce, mélodie…

mélancolie aux paupières closes

douce… douce…

Chut! mélancolie s’est assoupie

je file à pas de loup et guigne à travers l’huis

l’éblouissant puits de lumière

ah!

Sensation fugace du tout

me propulse

impératrice d’une seconde

où l’insondable me soumet

offerte et suppliante

La certitude incandescente

me pénètre et me consume

je ris oh comme je ris

tendue à l’extrême sous l’étreinte d’Infini

mon corps s’arque

et je décoche mon âme

6 réflexions sur “176. D’un seul trait

      1. Salut Thelema,

        Je reviens de faire un tour sur ton blog, quelqu’un a écrit que tu as un très bel avenir, faisant référence à ton âge et à la qualité de ce qu’en tu publies. Ton présent littéraire est très beau. Je suis très honoré de t’avoir parmi mes lecteurs, très. J’ai vu que tu as mis un « like » pour l’article du jour, 205. Tuer la mort ou résister à la mort, je ne suis pas encore sûr. L’auteur du poème que je publie dedans est celui que tu déjà apprécié ici, c’est pourquoi je te le signale.

        Bon dimanche.

        Vincent

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s