197. Le chant des poèmes

image

Au fond de ma nuit
Quand il me sert contre lui
Je trompe l’ennui

J’écoute le chant des poèmes
Il m’entraîne dans leur lit

2 réflexions sur “197. Le chant des poèmes

  1. « Le silence et le chant sont inséparables […] le silence qui permet au lecteur d’entendre le chant, et le silence qui, volumineux dans le blanc de la page, permit à l’auteur d’y faire tinter ses mots à mesure qu’il les déposait dans un présent en attente de notre avenir. »
    Bernard Noël

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s