213. La grâce matinée

Certains profitent de leurs vacances pour faire la « grasse matinée », moi c’est pour voir l’aube. L’aube, ça n’est plus la nuit, mais ça n’est pas encore le jour. Ça ne dure pas longtemps l’aube, le temps d’écrire ces quelques mots et déjà ça n’est plus l’aube, c’est l’aurore, le soleil est visible à l’horizon. L’aube, ça m’évoque la naissance, l’enfance, la blancheur, la pureté. L’aube, c’est la grâce matinée.

Publicités

2 réflexions sur “213. La grâce matinée

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s