220. Cancre

image

À l’école, j’étais un très mauvais élève,
L’instituteur me laissait dans sa classe choir,
Ou bien m’envoyait violemment me faire voir,
Je craignais fort que sa main, sur moi, il ne lève.

J’étais comme un arbrisseau qui n’a plus de sève,
Assis au dernier rang, c’était un cauchemar,
J’attendais impatiemment qu’arrive le soir,
Pour aller jouer au football, c’était mon rêve.

La nuit, en secret, j’écoutais à la radio,
Le championnat commenté par Sacomano,
Le malheur m’accordait brièvement une trêve.

Je croyais que les adultes avaient tous les droits,
En eux, ainsi qu’en moi, je n’avais plus la foi,
Parfois on est cancre car de désespoir on crève.

https://misquette.wordpress.com/2014/12/12/111-le-cerveau-du-maitre/

Publicités

Une réflexion sur “220. Cancre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s