276. Cache-cache

image
Parfois je ressens une grande angoisse en moi
C’est dans ces moments-là que les poèmes m’aident
J’ai toujours au fond des poches un ou deux remèdes
Des bouts de papiers noircis au crayon de bois

J’y copie des phrases qui me mettent en émoi
À les lire la vie ne me semble plus laide
C’est si puissant que de plaisir je tombe raide
Voilà mon héroïne, ma fille de joie

Ça m’étonne que des mots provoquent cela
C’est comme quand papi me prenait dans ses bras
Et de plus en plus vite, tournait sur lui-même

Le tournis me donne envie de dire merci
Mais qui doit-on remercier pour la poésie?
Ce pourrait-il que quelqu’un de caché nous aime?

Publicités

Une réflexion sur “276. Cache-cache

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s