312. Destin tragique

image

À peine huit degrés en ce mois de décembre
Sur le front de la première guerre mondiale
Transi de froid, juste couvert de son chandail
Un jeune soldat rêve du grog au gingembre

Que son amie venait lui porter dans sa chambre
Quand l’hiver il rentrait glacé jusqu’aux entrailles
Elle appliquait également sur son poitrail
Un baume, en y repensant son sexe se cambre

Un camarade vient lui proposer du vin
Pour se réchauffer et oublier son destin
Il est convaincu qu’il mourra à cet endroit

Une pluie nourrie d’obus tombe tout d’un coup
Il ne pourra pas boire un petit coup
Tranquille. Il a deux trous rouges au côté droit*

  • Arthur RIMBAUD, Le dormeur du val
  • Dessin, Tardi
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s