363. Les mots miraculeux

image

« Je ne suis pas croyant, je n’adore aucun Dieu »
« Je raffole de la poésie des mystiques »
Si ces affirmations paraissent antinomiques
Je déclare pourtant me réclamer des deux

Que ces poètes soient dévots n’est pas l’enjeu
Quoi qu’il en soit de leurs religieuses pratiques
Leurs vers créent en moi le même effet féérique
Que ceux de versificateurs nullement pieux

Leur verbe est celui de la passion amoureuse
Ce sentiment puissant qui rends la vie heureuse
C’est l’amour qui est leur religion et leur foi*

La beauté des mots que leur souffle leur démiurge
Dans mon esprit ont le pouvoir d’un thaumaturge
Ils me font passer de la tristesse à la joie

Photo, Prune

*Djalâl ad-Dîne Rûmi, (1207-1273), le poète soufi, «L’amour est ma Religion et ma Foi. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s