369. Orient et occident

Peinture d'Hervé Loilier
Peinture d’Hervé Loilier

L’Orient porte en lui son frère l’Occident. L’Occident porte en lui son frère L’Orient.
Chant puissant venu d’une Contrée qui se conte sans se compter.
Les effluves de chacun sont tels des ponts lumineux, en son lever, en son coucher.
Les deux se confondent pour l’Éternité, des instants qui se suspendent en ce pont.
En eux, je me suis vue, en eux je me suis réunie.
Fruit du soleil et du vent, des dunes, et des vagues, l’Amour est Jaillissement.
En sa profondeur, le ciel se voit en cette terre.
L’union a son intensité, saveur de L’Origine retrouvée?
Plus suave qu’une simple fraternité.
Quand le cœur se déploie, les ailes sont le perpétuel Espoir.
Peu importe les aspérités, la cime a ses victoires magnifiquement méritées.
Peu importe, les défaites, quand droit devant, l’Amour est Unicité.
L’oiseau est ivre de goûter, ivre aussi de donner, ivre d’aimer.

Naïla

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s