385. Pépère

A_Good_Smoke_&_A_Good_Brew
Toiles de Gaetano Bellei (1857-1922)

Mes grands-parents avaient un immense jardin
Mais aussi un verger, des lapins et des ruches
Pépère y oeuvrait avec ses grosses paluches
Il se mettait au travail très tôt le matin

Les jours de pluie il réparait ses vieux engins
En hiver, dans la remise, il fendait des buches
Sa casquette d’ouvrier était sa faluche
Je ne l’ai jamais vu le nez dans un bouquin

Il était l’opposé de moi en quelque sorte
De me servir de mes doigts je ne le supporte
Que pour compter le nombre de pieds des sonnets

Je doute qu’il aurait aimé me voir le faire
C’était un homme courageux, j’en suis très fier
J’espère que là-haut, de moi aussi, il l’est

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s