Qui m’aime ?

Qui s’est enfui et a laissé en moi ce vide
Avec cette nécessité de le remplir
Et cette impossibilité d’y parvenir ?
Qui m’a abandonné dans ce désert aride ?

De boire à la source, qui m’a rendu avide ?
D’embrasser son cou, qui m’a donné le désir ?
De désirer sa peau, qui m’a fait ce plaisir ?
Quand je danse sur Alain Bashung qui me guide ?

Et qui dois-je remercier pour la poésie ?
Est-ce celui qui fait en sorte que je ri ?
Qui peut trucider en moi de vivre la flemme ?

Quand je suis malheureux à qui puis-je parler ?
A qui dois-je de souffrir quand l’autre est peiné ?
Qui m’aime ? C’est l’unique question du poème

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s