Le renard et le chien de chasse

 

arton398

Bruno Liljefors, Le chien de chasse et le renard, 1885

Un renard a tendu un piège à un lapin,
Pour l’attirer il s’est déguisé en lapine.
À en faire son déjeuner il le destine,
Nous allons voir qu’il va en rester sur sa faim.

Le prédateur présente son arrière-train,
Dans une posture on ne peut plus libertine
De quoi faire se dresser d’une proie la pine ;
Le premier mâle de passage a le gourdin.

L’affamé Goupil reçoit le vent dans la face,
Aussi ne sent-il pas l’odeur du chien de chasse
Qui croit voir le dos femelle Bichon.

Celui-ci excité le prend jusqu’à la garde
À la manière d’un comédien de film hard,
« Tel est pris qui croyait prendre » dit le dicton!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s