Le poulain et les loups

Entouré d’un halo de brume, un poulain broute
Les cloches de l’église sonnent l’angélus
Dans le ciel on peut encore observer Vénus
L’étoile du matin, la plus belle de toutes

Les oiseaux font entre eux une envoutante joute
L’un après l’autre ils déploient leur plus beau chorus
À rivaliser avec un Stradivarius
Ils le supplanteraient, ça ne fait aucun doute

Un ruisselet chante pour les accompagner
L’herbe folle est parée de perles de rosée
Rien ne semble égaler en beauté la nature

Le jeune cheval est attaquée par des loups
Leurs crocs acérés lui déchiquettent le cou
Rien ne semble égaler en horreur la nature

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s