Mirabelle se fait la belle

112
Julien Dupré (1851-1910)
La vachère menant sa vache

Mirabelle préfère l’herbe du voisin
Car elle la trouve plus verte que la sienne.
Un jour que la porte de l’enclos fait des siennes,
Elle en sort pour aller en brouter quelques brins.

La rebelle sacrée est tout à son festin
Quand vient le moment de la traite quotidienne.
Arrive du troupeau, la nouvelle gardienne
Qui croit qu’à son nouveau patron elle appartient.

Aussi l’emmène-t-elle à la machine à traire.
Cela ne dérange pas Miss vache laitière ;
La belle en a plus qu’assez d’être jalousée*.

En donnant son lait elle mange du fourrage
Déboule son propriétaire vert de rage ;
« Oh la vache qui mange à tous les râteliers ! »

.

Retrouver ici les aventures de Mirabelle.

Publicités

2 réflexions sur “Mirabelle se fait la belle

    1. Oui, j’ai découvert ce peintre avec Mirabelle, en lui cherchant une image, il est semble t’il beaucoup plus connu aux états-unis qu’en France. C’est un très beau cadeau pour les gens qui ont connu cette époque. Je suis de la génération d’après, la mécanisation avait déjà pris le pas, ça n’a pas le même charme.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s