L’arpège lointain

 

separation
Edvard Munch, La séparation.

Au loin, l’arpège s’amenuise
et va se taire
derrière la fenêtre sans pitié
que la nuit referme
au bord du vide glacé de mon âme
que tu jettes à la rue.

Delphine Popovic, L’ouverture du Miroir et autres poèmes

Mirabelle contre les mouches

Un_chat_aimant_réconforte_son-01.jpg
Photo

Les mouches sont les bêtes noires des bovins,
( Bien que certaines d’entre elles soient bicolores…)
Dans le fumier parfois on voit leurs oeufs éclore,
Devenir larves, pupe et imago enfin.

Celles qui font du sang des génisses un festin,
Sont avec leur trompe bien loin d’être indolore,
Pour ne rien arranger il y en a pléthore ;
Elles se reproduisent plus que les lapins.

Mirabelle pour éviter qu’elles la pique,
A mis encore au point une de ses tactiques
Sachant allier plaisir et efficacité ;

A tout chat de passage elle offre le couchage,
Passant leur queue sur sa peau ils font le ménage.
Le taureau amoureux a l’air de les envier.

.

Retrouver ici les aventures de Mirabelle

Mirabelle mélomane

blason vache lyre
Composition Marc Sinniger

Aujourd’hui le troupeau broute sous un ciel pur,
Sauf Mirabelle qui doit faire pénitence
Ayant volé à se voisine sa pitance.
Pour la gourmande le châtiment est très dur.

Elle s’en veut d’être prisonnière des murs ;
« Me voilà à ruminer mon outrecuidance
Plutôt que l’herbe dont les autres font bombance,
J’y réfléchirai à deux fois dans le futur ! »

Dans l’étable pourvue des dernières techniques,
Des baffles diffusent de la grande musique,
Afin que les vaches produisent plus de lait.

Allongée sur de la paille nauséabonde,
La fautive tend les oreilles vers ces ondes,
« L’Adieu » de Frantz Schubert atténue ses regrets.

Retrouver ici les aventures de Mirabelle.

Alléluia

Sortez de vos demeures,

sortez de vos œuvres !

La mort est comme de la fraîche rosée.

C’est l’Eternel qui respire

si vous vous confiez en
Lui.

La mort monte dans mon cœur

comme une alouette.

La mort est comme l’haleine d’un enfant

en hiver.

Je lui dis :
Tu me donnes de la joie.

Maurice Chappaz, né à Lausanne le 21 décembre 1916 et mort à Martigny le 15 janvier 2009,  d’où l’accent des Alpes suisses (Valais) que l’on entend dans la vidéo en introduction, un régal !

J’en profite pour faire un petit coucou à Esther qui évoque, pour mon plus grand plaisir, la montagne Suisse dans ses Tankas, encore aujourd’hui avec « Printemps« . Pour oublier un peu l’odeur de souffre. Courage aux victimes et aux familles endeuillées.

Mirabelle et le pommier

 

DSC05389.jpg
Photo Julie

Jusqu’à la clôture qui jouxte le pommier,
Mirabelle est allée faire une promenade.
C’est le lieu privilégié de ses escapades
Quand elle se lasse des autres bovidés.

Ils passent leur temps à se plaindre du vacher.
Plutôt que de supporter leur humeur maussade,
Elle préfère aller retrouver son  camarade,
L’arbre fruitier qui l’attend tout au fond du pré.

Du soleil, du vent, de la pluie et de la neige,
Ce prévenant être végétal la protège,
L’automne il lui offre même une collation.

Mais quelque chose compte bien plus que ces gestes,
Le bovin pourrait très bien s’en passer du reste,
Il aime par dessus tout sa conversation.

.

Vous retrouverez ici les aventures de Mirabelle.

Mirabelle est punie

SONY DSC

Au repas chaque vache a droit à une part.
Ce soir le paysan vient leur servir du seigle,
Mirabelle prend aussitôt son air espiègle,
La maligne prépare un coup de Trafalgar.

Alors que le vacher détourne le regard,
Ne tenant aucunement compte de la règle
Elle plonge avec la rapidité d’un aigle,
Sa très longue langue dans l’auge d’un moutard.

L’homme connaissant son faible pour ce fourrage,
S’attend à ce qu’elle se livre à un pillage,
C’est pourquoi il la surveille du coin de l’oeil.

Prise sur le fait elle relève la tête,
L’angoisse se lit sur la gueule de la bête ;
Des sorties nocturnes elle doit faire le deuil.

.

Retrouvez ici les aventures de Mirabelle