Le cardinal prie

Le cardinal prie. Le cardinal écarte pour l’instant l’idée d’une démission. Le cardinal porte les souffrances terribles provoquées par le prêtre pédophile. Le cardinal prie. Le cardinal prie pour le prêtre pédophile… et pour les victimes naturellement, cela va sans dire mais ça va tellement mieux en le taisant. Le cardinal a bon coeur, hier déjà le cardinal priait, priait les paroissiens de ne pas colporter tous ces bruits concernant les turpitudes du père pédophile qui en 2011 connu la promotion en devenant doyen de six paroisses dans le roannais. Hum.. Toutes ces rumeurs, tous ces ragots, tous ces racontars, toutes ces vilenies dont ce délectent les ennemis de la foi ne rendent pas service à l’église apostolique et romaine. Le cardinal prie en silence, quand le cardinal prie, le cardinal écoute mais il ne parle pas. Comme elles sont injustes ces accusations laissant entendre que le cardinal n’avait rien fait, comme ils sont partiaux ces réquisitoires suggérant que le cardinal n’avait pas pris la mesure de ce qui c’était passé il y a quelques années dans l’intimité de la sacristie, derrière un paravant, dans un confessionnal… Le cardinal avait bien convoqué le prêtre pédophile mais le prêtre pédophile avait assuré qu’il n’avait plus récidivé depuis quatre-vingt onze, pourquoi le cardinal aurait-il du remettre en cause la parole du prêtre pédophile, la confiance en son prochain n’est-elle pas au coeur même de l’attitude chrétienne ? Pourquoi le cardinal aurait-il empêché de fréquenter ce malheureux prêtre pédophile les scouts, ces petits scouts pleins de vie et de soif de connaissance et d’expérience diverses ? Quel bonheur de voir l’enthousiasme du prêtre pédophile entourés de tout ces jeunes garçons découvrant la cuisine au feu de bois, les rallyes, la faune, la flore et la nature humaine ! Le cardinal n’avait aucune raison de remettre en doute la parole du prêtre et puis une mise à l’épreuve n’est-ce pas le meilleur moyen de tester la force de l’âme, la puissance de la volonté de l’agneau égaré ? Si le prêtre pédophile avait été pyromane le cardinal lui aurait donné une boite d’allumette, si le prêtre pédophile avait été zoophile, le cardinal lui aurait confié les clefs du zoo, si le prêtre pédophile avait été sadomasochiste, le cardinal lui aurait offert des menottes, un fouet, une combinaison en cuir et une croix de Saint André en souvenir de l’apôtre martyr premier disciple appelé par Jesus Christ et par ailleurs si propice au supplice des parties intimes, flagellations, fessées, bougies mais comme l’agneau de Dieu qui l’emporte sur les péchés du monde, je m’égare. Le cardinal prie pour les agneaux égarées mais surtout protégées par la loi du silence et le respect que l’on doit forcement à l’autorité de l’église et ses représentants au dessus de tous soupçons. Le cardinal prie pour le prêtre pédophile… et pour toutes ses victimes, naturellement…

François Morel

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s