Je me souviens n°3

images-33

 

Je me souviens que avions acheté notre première bande dessinée, un Tintin, avec l’argent de la vente de dent-de-lion et de quelques poireaux de notre jardin, c’était donc le printemps. Nous étions allés, mon frère et moi, payer quelques sous à la police pour la concession et avions installés notre petit étal de marchandise sur les escaliers, devant la fontaine de la justice.
Nous étions descendus à pieds jusqu’à la ville et en remontant, nous lisions le Tintin. Son prix était presque le même qu’aujourd’hui, bien que la valeur de l’argent ait considérablement baissé.

Luciole

Je me souviens que mon prof de français, juste après lui avoir posé une question et alors que j’étais très mauvais élève (J’ai redoublé cette classe), m’a dit « Il ne faut jamais céder à la tentation de se croire mal doué, c’est un genre de modestie très perfide »*

Je me souviens ne pas avoir rendu de copie à la fin d’un devoir en classe de français. Je suis passé devant le prof sans le regarder, il m’a interpellé mais je ne me suis pas retourné, j’ai ensuite traversé le lycée et la ville comme une fusée et je me suis réfugié dans ma chambre sous les toits. Pendant trois jours je n’ai fais que de lire des Mickeys allongé dans mon lit.

Je me souviens qu’en 1982, l’année de la sortie de l’album Pornography de The Cure, j’écoutais au casque à 13 h15, juste avant de retourner au collège, le titre Siamese Twins* sur un disque vinyle. Je dansais en fermant les yeux.

Je me souviens du jour ou mon oncle m’a surpris en train de lire « La disparition » de Georges Perec alors qu’il comptait sur moi pour bricoler avec mes frères. Pour essayer de me faire pardonner, je lui ai expliqué que c’était un livre extraordinaire, « Un roman de trois cent pages sans la lettre e ! ». Il m’a regardé dépité et est reparti sans dire un mot. J’aurais voulu disparaître.

Je me souviens avoir vu Dominique A dans une toute petite salle de cinéma, dans une toute petite ville, on ne devait pas être plus de dix. Lui et son musicien portaient des maillots de foot. Il était au micro et jouait de la guitare, son acolyte était au clavier. Il avait chanté Le courage des oiseaux. « Si seulement nous avions le courage des oiseaux qui chantent dans le vent glacé… ».

Vincent

* Grâce à internet, trente cinq ans après je réalise que c’est une citation d’Alain.

« Bien partir n’est pas le tout. Il faut en toutes les entreprises une obstination héroïque. Quand il s’agit d’apprendre le violon, l’équitation ou l’escrime, chacun comprend qu’il faut recommencer bien des fois, et ne jamais céder à la tentation de se croire mal doué, ce qui est un genre de modestie très perfide. Or le courage de ceux qui apprennent ces choses devrait faire rougir ceux qui manquent de patience dans l’apprentissage qu’ils ont choisi. Et ce qui importe, quand l’apprenti croit qu’il manque de bonheur ou d’adresse, c’est que le maître lui rappelle et lui prouve qu’il manque seulement de courage. Ce reproche pique comme il faut. L’éducation est ce précieux moment où la lutte contre l’obstacle extérieur peut toujours être changée en une lutte contre soi. Il est rare que l’homme cède à lui-même. C’est ainsi que je formerais l’enfant à chercher et à aimer la difficulté. »

Publicités

4 réflexions sur “Je me souviens n°3

  1. Je n’ai de souvenirs que le présent qui se souvient à lui même en L’Instant.
    Chaque présent est un nouveau monde. Chaque monde est une Aube Nouvelle.
    Le seul souvenir qui est, est celui qui se donne en son présent.
    Alors, une brèche s’ouvre et les sources abreuvent en ce jaillissement, tous les moments!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s