Le suicide de Dorothy Hale

the-suicide-of-dorothy-hale
Frida Kalho, The Suicide of Dorothy Hale.

New York, Hotel Hampshire, au petit matin,
L’an mille neuf cent trente huit, le 21 Octobre,
Dorothy Hale, actrice veuve est dans l’opprobre ;
Chômeuse elle vit au dépend de ses copains.

La veille, prétextant un voyage lointain,
Elle leur a dit adieu dans une soirée sobre
Avant d’aller enfiler sa plus belle robe,
La noire avec des fleurs jaunes au dessus d’un sein.

La vue sur Central park, parsemé de lumières,
N’atténue pas la peine de la trentenaire,
Désespérée, elle se jette dans la nuit.

L’impact au bout d’une chute de seize étages
Laisse miraculeusement intact son visage,
On peut y voir l’expression de sa mélancolie.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s