attendre attendre…

image-julietattendre attendre
demeurer inerte
laisser s’approfondir
le silence

mais la faim ronge
s’exacerbe
voudrait me contraindre
à forcer le seuil

surtout
ne rien tenter
ne rien forcer
et d’un mouvement feutré
suspendre l’affût

endurer la brûlure

attendre
encore
attendre

aller plus avant
dans la nudité
qui ouvrira
le passage

 

Charles Juliet, Moisson.

 

Publicités

Une réflexion sur “attendre attendre…

  1. Magnifique poème!

    D’un autre Grand Poète :

    Attente

    Monte, écureuil, monte au grand chêne,
    Sur la branche des cieux prochaine,
    Qui plie et tremble comme un jonc.
    Cigogne, aux vieilles tours fidèle,
    Oh ! vole et monte à tire-d’aile
    De l’église à la citadelle,
    Du haut clocher au grand donjon.

    Vieux aigle, monte de ton aire
    A la montagne centenaire
    Que blanchit l’hiver éternel.
    Et toi qu’en ta couche inquiète
    Jamais l’aube ne vit muette,
    Monte, monte, vive alouette,
    Vive alouette, monte au ciel !

    Et maintenant, du haut de l’arbre,
    Des flèches de la tour de marbre,
    Du grand mont, du ciel enflammé,
    A l’horizon, parmi la brume,
    Voyez-vous flotter une plume
    Et courir un cheval qui fume,
    Et revenir mon bien-aimé ?

    Victor Hugo

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s