La vie tranquille

Parce que je voudrais ne plus rien avoir qui me fasse encore plaisir. Je voudrais être la plus seule. Je suis la plus abandonnée. La plus lourde avec mes pensées. Bien qu’elles soient en désordre, je m’en arrange. J’y suis habituée. Déjà, je les reconnais à chaque fois, chacune avec son petit visage de souris. Il n’y en aura plus de nouvelles. On l’aura la vie tranquille. J’ai fait le tour de ma tête. C’est la plus lourde, personne ne le sait. Je suis la plus à plaindre, pareille à tous, la plus à plaindre. On s’en fiche d’être la plus à plaindre, la moins à plaindre. On l’aura la vie tranquille, on l’aura. J’aime la pluie, il suffit de bien lui tendre la figure et d’ouvrir la bouche. J’aime bien que les gens soient morts, j’aime bien ces frissons dans le dos. Mes ampoules au talon, je les aime. Toutes mes histoires. On l’aura la vie tranquille. … Il n’y a rien à faire contre l’ennui, je m’ennuie, mais un jour je ne m’ennuierai plus. Bientôt. Je saurai que ce n’est même pas la peine. On l’aura la vie tranquille.

Marguerite Duras, La vie tranquille, P128, Duras, Quatro, Gallimard.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s