La disparition

L’artiste perd pied
Quand il parvient à creer,
Jusqu’à disparaître ;

Il plane tellement haut
Qu’il se fond avec le ciel.

Publicités

3 réflexions sur “La disparition

    1. Oui, c’est juste aussi, apparaître, mais disparaître en même temps, c’est difficile à qualifier. Se fondre évoque la fusion dont parle Naïla dans le commentaire suivant. Jean de la Croix parle de se perdre dans un de ses poèmes ;

      « Pour toute la beauté
      jamais je ne me perdrai
      sinon pour un je ne sais quoi
      qui s’atteint d’aventure

      …  »

      Et d’accord avec Naïla, si j’ai bien compris, le temps disparait, les notions de passé, de présent de futur, mais qu’est-ce qui ne disparait pas au fond ? La pensée aussi. Cette un ravissement de l’individu, il est ravit. On le vole à lui-même.

      J'aime

  1. Le temps de l’écriture est un Temps Zéro. C’est-à-dire, le Temps du Voyage en La Profondeur. Or, La Profonde Heure est aussi ascension. S’il est un fond, il est aussi un Haut… O… Zéro et Le Voyage est une création perpétuelle en cette Fusion. En fait, Le Temps n’est pas celui que l’on croit.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s