Dilemme

 

Depuis mon enfance, j’ai souvent l’impression
De regarder la vie derrière une fenêtre,
Avec la volonté de finir par en être,
Mais ce mur transparent compromet la jonction.

Si je veux obtenir sa désagrégation,
je dois comme à présent, jouer avec des lettres,
Or pour y parvenir, il faut se le permettre,
Ne pas le concevoir comme une perversion.

C’est ce que je pensais avant de l’écriture,
J’ai lutté contre elle jusqu’à la déchirure,
Sous les forces opposées, mon esprit s’est scindé.

Écrire ou bien mourir, tel était le dilemme,
Comme alternative, j’ai choisi la deuxième ;
Mieux vaut être écrivain que de se suicider.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s