Stampe by me (suite)

morning-sun

Edward Hopper, Morning Sun

Quand le pilote appris quelle destination
Il lui fallait rejoindre, il compris tout de suite
Qu’elle avait fait ce geste à cause de sa fuite,
Et il envisagea sa propre destruction.

Puis il se ravisa, mis les pales en action ;
Le moment n’était pas à blâmer sa conduite,
Les chances de survie, bien que très très réduites,
Etaient entre ses mains tremblantes d’émotions.

Sachant où se poser, l’ex-amant fut rapide.
Elle était au plus mal, son teint était livide,
Cinq minutes de plus et c’eût été trop tard.

Après les soins du corps suivirent ceux de l’âme.
Elle a tout essayé parmi leur grande gamme,
Mais aucun n’a mis fin à son profond cafard.

Publicités

Une réflexion sur “Stampe by me (suite)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s