Stampe by me (suite)

ob_911256_van-gogh-champ-de-ble-au-corbeaux
Vincent van Gogh (1853-1890), Champ de blé aux corbeaux, détail

De renouvellements en renouvellements,
Son arrêt de travail attegnit une année.
C’est alors qu’un médecin eu la mauvaise idée
De la juger apte professionnellement.

C’était prématuré, incontestablement,
Car avant la récrée, déclamant la dictée,
Ses yeux furent inondés par de grandes marées ;
Les élèves assistaient à son effondrement.

Au centre hospitalier, craignant la récidive,
Le docteur prescrivit des dragées sédatives,
Et la fit surveiller partout où elle allait.

Elle tuait le temps la tête dans les livres,
Ne les abandonnant qu’afin de pouvoir suivre,
Derrières les vitres, des corbeaux, le ballet.

Publicités

Une réflexion sur “Stampe by me (suite)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s