Vouloir tout dire

6a015433b54391970c0168e5575d0d970c-200wi« Vouloir tout dire. Je reprends sciemment le mot d’Eluard. J’ai une tentation de vouloir tout dire. Je veux dire ces planètes, ces soleils qui tournent en nous. Je veux dire ces balbutiements de début d’histoire qui remue dans ma poitrine, je veux ressaisir le profil de l’ours ou du renne dessiné dans la grotte préhistorique, je veux capter le tremblement de la racine dans l’argile, le carbone parmi le minéraux. Mais je veux aussi dire ma lutte, ma présence charnelle dans l’histoire et dans une véritable histoire, parmi tous ceux qui luttent pour, malgré tout, tenter de faire un monde un peu plus harmonieux, un monde plus acceptable, un monde devant lequel on aurait un peu moins la nausée. »

André Laude, extrait de la préface à l’anthologie « Comme une blessure rapprochée du soleil » édité en 1979 à la pensée sauvage. Remarque, le poème d’Éluard a pour titre non pas « Vouloir tout dire » mais « Pouvoir tout dire ».

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s