Stampe by me (suite)

Elle fit parvenir son premier manuscrit
À tous les éditeurs de romanciers célèbres,
Mais son texte à leurs yeux avait valeur d’algèbre,
D’aller voir ailleurs ils le lui ont prescrit.

Or, poussée par l’orgueil, la scribe l’a proscrit.
Cette désillusion raviva les ténèbres
Qui furent la cause d’une intention funèbre :
Mettre fin à ses jours lui revint à l’esprit.

Elle pris un whisky et traça de sa plume
Sur un bout de papier ses volontés posthumes,
Puis vida la bouteille en buvant au goulot.

Au bout de la route qui longe le rivage
Son Alpha Roméo ripa dans un virage
Et alla embrasser le tronc d’un vieux bouleau.

Publicités

3 réflexions sur “Stampe by me (suite)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s