Sémillant séminariste

6f15fd8b65731edac8ec52edf3104e3f
Clovis TROUILLE, Le bon confesseur

Par un beau soir d’été, au couché du soleil,
Les pieds endoloris par une longue marche,
Un séminariste s’adossa à une arche
Qui enjambait un fleuve où il mis ses orteils.

Il se vêtis plus tard du plus simple appareil
( bien que sans nul doute son strict patriarche
Aurait désapprouvé une telle démarche )
Et s’immergea ainsi dans les reflets vermeils.

Pendant que le jeune homme lavait son patrimoine,
Un chien discipliné lui vola sa soutane
Obéissant à l’ordre d’un berger facétieux.

Mais sa plaisanterie ne lui profita guère,
Contrairement au clerc, car charmée, la bergère
Lui permis de connaitre un moment délicieux.

9 réflexions sur “Sémillant séminariste

    1. Oui, je cherchais une illustration dans ce registre et naturellement je suis allé voir parmi ses toiles. C’est toujours un plaisir de le mettre à l’honneur, un grand peintre assurément, qui avait au demeurant beaucoup d’humour, un clown triste comme le sont les clowns drôles, et qui parlait très bien de l’art en général et de la peinture en particulier ;

      Aimé par 1 personne

    1. Oui, d’ailleurs quand il dit à ce sujet qu’il peignait mieux avant la guerre, qu’il a perdu la peinture avec elle, je ne me souviens plus exactement de ses mots, je n’approuve pas. Le traumatisme qu’il a subit en a fait au contraire à mes yeux un peintre authentique, avant il faisait du Rembrandt après il a fait du Trouille.

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s