Mirabelle destrier

 

Pour l’anniversaire de ses sept fois dix ans,
Thérèse, la voisine, organise une fête.
Parmi les invités beaucoup sont en retraite,
Même ceux vivant loin ont répondu présent.

Mais la plupart d’entre-eux sont d’anciens paysans
Avec qui elle jouait quand elle était fillette
Et qui habitent encore auprès de sa fermette
Où elle leur offre des cafés bienfaisants.

Après avoir trop bu d’un vieux Côte du Rhône,
Elle s’imagine être au sein de Game of Thrones
L’amazone appelée, « La mère des dragons. »

Elle prend un balai en guise de grand glaive
Puis cherche un destrier pour mieux vivre son rêve ;
Mirabelle, à défaut, lui sert de canasson.

Une réflexion sur “Mirabelle destrier

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s