Mirabelle et les migrants

Parce qu’ils ont eu peur de l’armée d’un tyran
Qui pratique le viol sur les mères et leurs filles,
Lance des bombes à gaz avec leurs escadrilles,
Des habitants d’Alep sont désormais migrants.

Après avoir franchi les monts et les torrents,
dans le froid, dans le vent, une de ces familles
Ne possédant plus rien, à part quelques guenilles,
Fouille les poubelles d’un petit restaurant.

En revenant du pré avec son élevage
Le fermier les invite à prendre un breuvage
Installés bien au chaud au coin d’un poêle à bois.

Devant les malheureux Mirabelle s’incline
Leur faisant comprendre à quoi elle est encline,
Les enfants la chevauchent en riant aux éclats.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s