Coeurs de velours

Chapelle-notre-dame-des-bois-violot-15-Jean-Francois-Feutriez
Chapelle Notre-Dame des Bois près de Violot, Haute-Marne

Au pied d’une statue en hommage à la vierge,
Tout recroquevillé comme hibernent les ours,
Un homme se repose au milieu du parcours
Qui le mêne à Lourdes, pour allumer un cierge.

Il traverse la France en souvenir de Serge,
Un collègue défunt dont le coeur de velours
A souvent adouci des événements lourds ;
Il faisait que du noir la lumière émerge.

Le marcheur solitaire, épuisé, s’assoupit
Dans son duvet servant à la fois de tapis
Et de couverture qui pare pluie et neige.

Une insulte à Marie vient suspendre sa nuit,
Un vagabond transi a fait ce sacrilège,
Il lui offre sa couche et s’éloigne sans bruit.

 

Publicités

4 réflexions sur “Coeurs de velours

  1. * Des insultes_à Marie = 7 (la liaison est obligatoire au pluriel) par exemple remplacer insultes par affronts. Oui, je sais, c’est pas sympa pour les mouches, de se faire traiter de la sorte… hé ! hé ! 😉

    Ceci dit, on ressent dans ce pastiche, en plus d’une belle aisance à procurer de la joie, une grande générosité de cœur !
    N’hésite-pas à parer ta modestie d’une certaine dose de fierté, Vincent !

    Aimé par 2 personnes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s