Dupanloup prie pour son salut

 

pius-ix-3
Pays de poésie, Cochonfusius

Dressé dans sa chaire, l’évêque d’Orléans
Distille ses conseils aux ouailles du diocèse,
Il leur recommande abstinence et ascèse
Afin de se soustraire au sort des mécréants.

À la fin du sermon, il pose son séant
Sur un coussin douillet, qui, ses douleurs, apaise :
La veille, sur l’autel, lors d’une orgie à seize,
Il fit le chandelier pour des cierges géants.

Dupanloup ne craint pas la sentence de Pierre,
Car pendant ses ébats il se fends en prières
Destinées au salut d’un enfant de salaud ;

Un bourgeois l’a conçu avec une manante,
Qui l’éleva seule car il prit la tangente,
D’avoir été renié, de Felix, c’est le lot.

5 réflexions sur “Dupanloup prie pour son salut

    1. Oui, c’est ça, je connaissais la chansonnette avec Bali Balo mais pas avec le père Dupanloup. Je me suis inspiré des sonnets de Cochonfusius sur ce personnage, que tu peux retrouver en lien, ci-dessus, ils sont très drôles.

      J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s