Pour que le langage existe encore

À 3’28, un journaliste demande à Henri Thomas :

-Est-ce que c’est la poésie Artaud ?

Réponse de l’écrivain :

-Non, Artaud c’est la lutte pour que le langage existe encore, il est en loques, il est en miettes, il est derrière le monde, il ne va plus et Artaud luttait pour le garder.

Mais est-ce que ça n’est pas cela, précisément, la poésie, le fruit d’une lutte pour que le langage existe encore ?

« On n’écrit pas parce qu’on a quelque chose à dire mais parce qu’on a envie de dire quelque chose. »

Cioran , De l’inconvénient d’être né.

10 réflexions sur “Pour que le langage existe encore

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s