Punition divine

dieu

Elle qui croyait vivre une grande romance,
De celles qui conduisent à se vêtir de blanc
Pour s’unir à jamais, l’œil, de joie, se troublant
Au moment du baiser ! Les ennuis recommencent :

Comme elle ne veut pas, du fait d’un mal immense,
D’un rapport sexuel, son ancien prétendant
(Devenu son amant), sa dignité perdant,
Tente de la forcer à vider sa semence.

Ses assauts sont contrés, mais il revient toujours,
La violence s’accroit, elle craint pour ses jours,
Et prie en dernier lieu, n’étant pas hérétique.

C’est alors qu’un éclair tue le vil Constantin,
Preuve que le bon Dieu, c’est pas du baratin ;
À l’appel du croyant, il n’est pas hermétique.

 

7 réflexions sur “Punition divine

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s