Apollinaire, 21 Juillet 2020

IMG_0605
Photo Vincent

Le jour où tu es né, je faisais à vélo,
Un voyage agréable aux abords de la Loire,
J’ai adoré rouler dans la nuit presque noire,
Quand le soleil couchant se reflète dans l’eau.

Un soir, émerveillé, j’ai fait cette photo,
Pour m’aider à garder ce moment en mémoire,
Et pour le partager, ça n’est pas accessoire :
Rendre les gens heureux, il n’est rien de plus beau.

Ta venue me transforme en (rayonnant) pépère,
Moi qui ai si souvent maudit la vie sur terre,
J’en suis tout étonné de ma longévité.

Tu verras que la route est parsemée d’embuches,
Qu’il faut les affronter, ne pas faire l’autruche,
Et que c’est au bonheur que l’on est invité.

12 réflexions sur “Apollinaire, 21 Juillet 2020

  1. Bonjour Johanne,

    Spontanément, je vous répondrais que primo, je suis depuis peu un grand-père heureux et que deuzio, je suis un disciple en poésie de Cochonfucius, dont vous trouverez un lien vers son blog, Pays de Poésie, dans la rubrique commentaire de quasiment tous mes rubayats et d’Esther H. qui vient parfois m’honorer d’une appréciation positive, c’était le cas dans Offre d’emploi, ainsi que de Thomas Vinau qui est le parrain de Comme un cheveu sur la soupe, pour le reste, je crois que je dis beaucoup de moi ici, qu’ai-je à dire de plus qui puisse vous intéresser ?

    Vincent

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s