Naïla (2)

Elle a couvert sa tête avec un foulard noir,
Naïla, qui s’appelait jusqu’alors Ophélie,
Bien que ses chers parents y voit une folie,
Et que dans leur estime, elle se sent déchoir.

Mais elle ne veut rien, la convertie, savoir,
Même après avoir lu plusieurs Philocalies,
Dont celle d’Origène, elle, à allah, s’allie :
Trois prières en journée ainsi que deux le soir.

Son amour lui inspire un flot de vers sublimes,
De la forme ou du fond aucun des deux ne prime,
Elle les veut parfaits car ils seront offerts.

Il éprouve pour elle une semblable flamme,
Les amoureux ne font qu’une seule et même âme,
S’il vient à s’absenter elle connait l’enfer.

7 réflexions sur “Naïla (2)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s