Mirabelle pompier (suite)

Alerté par le bruit, le paysan accourt,
vétus d’un pyjama et chaussé de ses bottes.
Comme le feu reprend il l’asperge de flotte
puis avec son portable appelle les secours.

Par bonheur ils viennent dans un délais très court
car la mort est proche pour le riche pilote
dont un flot de sang gicle au niveau de la glotte
tel le coq égorgé la veille dans la cour.

Le Qatari remis, plein de reconnaissance,
décide de couvrir les besoins en essence
du modeste fermier tant qu’il travaillera.

Quand à Mirabelle qui a risqué ses fesses
au dessus des flammes pour sauver son altesse,
plutôt qu’à l’abattoir au haras elle ira.

Publicités

Mirabelle pompier

De retour d’une fête arrosée au Whisky,
la voiture de sport d’un magnat du pétrole
s’élève dans les airs en une cabriole
telle qu’en font parfois les acrobates à ski.

Mais le retour sur terre est loin d’être funky ;
elle fait des tonneaux sur un sol agricole
avant de terminer sa longue course folle
près de Mirabelle broutant un foin exquis.

Les occupants blessés cherchent en vain à s’extraire
de l’amas de metal d’où s’échappe à l’arrière
des flammes oranges claires au fort rayonnement.

Craignant que l’incendie consume l’équipage
et il faut l’avouer, son délicieux fourrage,
la vache l’asphyxie avec ses excréments.

Mirabelle sabote

FullSizeRender
Dessin Padmé

Mirabelle compris, en voyant le camion
dans lequel ses ainées sont montées l’air livide
revenir du marché désespérément vide,
que de finir en steak était sa vocation.

Pour la jeune vache c’est une déception,
elle ne pensait pas le fermier si cupide ;
faisant déjà son beurre avec leur blanc liquide,
elle espérait de lui un peu de compassion.

Un soir que le vacher garait sa bétaillère
sur le nouveau parking qui jouxte sa barrière,
la rebelle eut l’idée de faire un traquenard ;

 la nuit elle poussa du fil de fer qui pique,
(surplus de barbelé) devant les pneumatiques,
le fermier les creva en gagnant l’abattoir.

 

Mirabelle donne l’alerte

les_internautes_se_mobilisent_pour_sauver_une_vache_de_labattoir

Sur les quatre chemins et en toutes saisons,
L’agriculteur profite enfin de sa retraite,
Il l’a bien mérité, n’a raté qu’une traite,
Douloureux souvenir, en voici la raison ;

Un bel après-midi, rentrant à la maison,
Car il était au champ à court de cigarettes,
Il surprit sa compagne en pleine galipette*.
Pour oublier il bu bien plus que de raison.

Les vaches ce soir-là, ruminaient dans la grange
Depuis un bon moment, attendant leur vidange,
Quand Mirabelle inquiète inspecta les abords.

Il était inconscient couché dans les ordures.
Elle lapa en vain plusieurs fois sa figure,
Puis prévint les voisins en beuglant à la mort.

*Voir Mirabelle et l’inséminateur ;

https://misquette.wordpress.com/2016/12/27/mirabelle-et-linseminateur/

Mirabelle et le voleur

kung-pow-03Alors que le fermier travaille dur aux champs,
Un homme cagoulé pénètre dans son antre.
Le voyant opérer, le commis se dit « Diantre,
Je m’en vais prévenir les agents sur le champ ! »

Plutôt qu’en mobylette, il y va chevauchant
Un bel étalon noir dont il s’est fait le chantre
Pour que dans le cheptel de son patron il entre,
Ainsi, presque en silence, il prend la clef des champs.

Mais s’il est plus discret, le cheval va moins vite,
Aussi le malfaiteur a fini sa visite
Quand l’ouvrier revient avec les policiers.

Du haut d’une colline, le fugitif, bravache,
Leur fait un bras d’honneur et lance « mort aux vaches ! »,
Mirabelle apeurée l’abat d’un coup de pied.

.

Dédicace à Etienne, mon petit frère, qui m’a inspiré cet épisode des aventures de Mirabelle en me faisant parvenir ce document ;

20170111_102417

Mirabelle et le Stampe

stampe

Un vieux Stampe survole un espace boisé,
À court de carburant, son moteur tombe en panne.
Grâce à sa voilure, heureusement il plane
Jusqu’à une prairie où il peut se poser.

Le pilote atterrit, un brin décomposé
Car il s’est comporté à l’instar d’un profane ;
Au lieu d’aller chercher un ou deux jerricanes
Pour ajuster son plein, il a bu du rosé.

Le fier aviateur craint que cela se sache,
Il aimerait quitter le vert plancher des vaches
Pour rallier sa base sans faire appel aux siens.

L’homme va à la ferme avec un bidon vide,
Mirabelle espère qu’il veut de son liquide
Mais est désappointée de ne servir à rien.

Mirabelle et le lion

Le chauffeur du camion d’un cirque ambulant
En perd le contrôle lorsqu’il mord sur la berme*
D’une voie rapide passant près de la ferme
Où Mirabelle broute un herbage excellent.

Après un tête à queue, il finit sur le flanc.
Le choc endommage les cages qui enferment
Le roi des animaux ainsi qu’un pachyderme.
Tout deux un peu sonnés en sortent d’un pas lent.

Estimant, à raison, l’occasion optimale,
Le fauve en profite pour se faire la malle
Avant qu’un être humain ne l’attrape à nouveau.

Face à la ruminante, il croit voir une lionne
(Étant toujours groggy) et avec elle fusionne.
La vache espère avoir un petit lionceau-veau.

.

*La berme d’une route est la partie non roulable de l’accotement d’une route.