La grandeur des hommes

Ça n’est pas qu’à la
valeur de leurs actions que
l’on juge les hommes,

on doit aussi tenir compte
de leurs biens immobiliers.

Publicités

Inondation

Vivre c’est apprendre
A danser sous la pluie, à
En croire Sénèque.

Si ça dure il faut aussi
Savoir nager en eaux troubles.

*La vie, ce n’est pas d’attendre que l’orage passe ; c’est d’apprendre comment danser sous la pluie » Sénèque.

 

Violence conjugale

lavilliersvincent
Image Pierrette

 

Un chanteur d’Aubervilliers,
Au bar qui lui est familier,
Tâchait de supporter sa femme
En buvant des coups par milliers.

De l’endroit, c’était un pilier
Mais il se faisait oublier
Faisant part de son vague à l’âme
A son cahier de parolier.

Un jour, le trouvant cavalier,
Elle brisa son râtelier
Avec un poêlon d’un kilogramme,
Tout droit sorti du vaisselier.

Le personnel hospitalier
Tenta comme il put de palier
À son mal si haut dans la gamme
Qu’il en devenait fou à lier.

« Ah ! Il faut que vous vous parliez
Plutôt que de vous humilier ! »
Se lamentait la veille dame
Qui logeait au même pallier.

Chacun baissa son bouclier
Lors qu’ils allèrent à l’atelier
De thérapie par psychodrame,
Depuis ils sont réconciliés.

Mirabelle anti-corrida

Le taureau est inscrit à une corrida,
Un jeu cruel admis malgré cela en France.
Mirabelle sait bien que son ami d’enfance,
Et non moins amoureux, est dans de sales draps.

Rares sont les males qui survivent au combat,
La plupart périssent non sans quelques souffrances
Au milieu d’une foule assoiffée de violence
Qui n’a pour l’animal pas l’once d’un émoi.

Le jour fatidique, seul à seul dans l’étable,
L’amante lui offre des instants délectables,
L’étalon, épuisé ne se tient plus debout.

Le fermier le jugeant tout à fait hors-service,
Renonce à le livrer aux toreros en lice.
La vache, de nouveau, a réussit son coup.

 

Mirabelle aux bouses d’or

Un couple illégitime aime à faire l’amour
Dans les herbes hautes, éclairé par la lune.
C’est ainsi qu’une nuit en ce point opportune
Ils ont trouvé un pré où s’aimer jusqu’au jour.

La femme adultère une fois de retour
Voit à son annulaire une grave lacune
Puisque son alliance, payé une fortune
Par son époux trompé, n’est plus à son pourtour.

En panique elle prend à nouveau sa voiture
Sûre d’avoir posé l’objet dans la pâture
Avant de se livrer aux bras de son amant.

Mais quand elle est enfin à hauteur de la couche
Mirabelle saisie le bijou dans sa bouche,
Dès lors tous ses espoirs sont dans ses excréments.