Le pays-haut

Lorsque j’étais enfant j’habitais Villerupt
Une ville ouvrière au nord de la Lorraine.
Le minerais de fer, que l’on trouvais sans peine,
y était prélevé avant d’être fondu.

Parmi les travailleurs très peu étaient du cru,
La plupart provenaient de la botte italienne
Ou d’Europe de l’est, ceux des contrées lointaines,
comme les africains, étaient moins répandus.

Petit, j’allais au foot dès que c’était possible,
je devins un expert en jonglages et en dribbles,
alors qu’à l’école mon niveau était bas.

A l’adolescence j’ai délaissé les balles
au profit d’une fille, une belle ritale
dont la géographie m’avait laissé baba.

 

Publicités

Humour du lundi

Un collègue annonce à son frère qu’il a une sciatique. Le frangin lui demande alors si il a fait la sieste sous un pommier. Le malade ne voyant pas de lien entre son mal de dos et le fait de piquer un roupillon sous un arbre fruitier s’étonne « Non, pourquoi ? » et l’autre de lui répondre « Ben, à cause des frôlons à sciatiques ! »

« Je sais pas »

Vendredi après-midi, au travail, un jeune garçon handicapé mental d’une quinzaine d’années demande à sa voisine qui a sensiblement le même âge, « C’est qui ton amoureux ? », la jeune fille répond « Je sais pas », l’adolescent insiste et la questionne à nouveau mais plus bas, sur le ton de la confidence, tout en se penchant vers elle, « Allez, vas-y, dis le moi dans l’oreille ! », et la jeune fille de lui chuchoter au plus près « Je sais pas ».