Pause

Marina Hands, Jean-Louis Coullo'ch, dans "L'Amant de Lady Chatterley", de Pascale Ferran (2006)
Source

Comme il sait s’occuper de son bouton de rose,
Le teint de sa patronne est presque vermillon.
Au-dessus des amants, un fringant papillon,
Volette dans l’air doux d’un soir d’été bleu-rose.

Cet employé hors pair, tond le gazon, l’arrose,
Parmi d’autres travaux, autour du pavillon.
Jusqu’alors affairé à poser des paillons
Le long de la clôture, il s’accorde une pause.

Une de ses mains cours sur le satin pourpré
De son décolleté ; un sein, elle soupèse,
Tandis qu’avec sa langue, il caresse sa fraise.

À mesure que vient, le dénouement sacré,
Les soupirs de plaisir sont moins durs à entendre,
Ils seront au summum quand son corps va se tendre.

5 réflexions sur “Pause

  1. Une attitude déplacée (sic) pour ce papillon!!!
    Mais le couple est content, c’est bien là l’essentiel…..
    Pour Madame en émois et Monsieur Turgescent (que rien n’oblige en ce sens – re-sic)!
    Seul le Souffle est Divin, et le Verbe se fait Chair,
    Bô comme l’Antik, Tè!

    Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s